Nous reproduisons ce message de nos camarades d’Alternative Libertaire Lorient.

« Nous avons perdu un camarade de lutte du pays de Lorient et de Pontivy. Certains d’entre nous ont connu Olivier comme militant politique et syndicaliste (à la CNT* notamment). Il n’a pas été tué lorsqu’il combattait Daesh à Raqqa. Olivier a été tué par un État allié de l’UE et financé par celle-ci, pour retenir des milliers de réfugié.e.s de guerre aux frontières de l’Europe. Il a été tué car il ne souhaitait pas seulement combattre contre le fascisme incarné par Daesh, figure facile de l’ennemi commun. Il a aussi voulu défendre un projet de société novateur, à certains accents libertaires, porté dans le nord de la Syrie par les Kurdes et les autres peuples de la région.
Vu d’ici, le silence se fait souvent sentir à propos des exactions des islamo-fascistes qui dirigent l’État turc, menés par Erdogan. Que ce soit en Turquie, en Syrie ou autre part dans le monde, la situation crie d’injustice envers celles et ceux qui se retrouvent confronté.e.s à cet État, tantôt allié à Daesh tantôt à Al-Qaïda, mais toujours sous couvert d’accords de sécurité et d’intérêts économiques avec l’UE et les USA. La bataille d’Afrin en est une sombre illustration de plus : Cette ville est assiégée et bombardée en ce moment par les forces turques, sous les yeux des militaires de la coalition internationale** et de la Russie. L’assaillant s’est pour l’occasion allié à diverses milices en mal de chef, dont certaines affiliées à Al-Qaïda.
Ne laissons pas Olivier et toutes les personnes, tué.e.s ou combattant encore à Afrin et ailleurs, sombrer dans l’oubli et l’abandon. C’est pourtant ce qui semble se profiler pour les combattant.e.s FDS, YPG/YPJ, de l’IFB*** et autres internationaux solidaires, aux yeux de la presse internationale, de l’opinion publique et des États. Si nous ne rendons pas visibles ces luttes, c’est pourtant ce qui pourrait bien arriver.
Alors, en Bretagne, au Kurdistan et ailleurs, partageons les informations, parlons-en, revendiquons, posons des questions (même gênantes), crions, rassemblons-nous et battons-nous ! »
——————————————————————–
* Confédération Nationale du Travail
** La coalition internationale, principalement composée de militaires de l’UE et des USA, a combattu et combat encore Daesh avec les forces kurdo-syriennes.
** Les FDS (Forces Démocratiques Syriennes) sont majoritairement sous commandement YPG/YPJ (Unités de défense du peuple/des femmes) et appuyées par des combattants et combattantes internationales, notamment rassemblé.e.s dans l’IFB (International Freedom Battalion).