La librairie Legend BD d’Orléans a cru bon inviter le dessinateur Marsault dans ses locaux pour une séance de dédicace. Comme tout bon capitaliste qui se respecte le patron de Legend BD n’est pas très regardant sur le cv de son invité. Il le reconnait d’ailleurs sur son site en publiant un communiqué demandant  «  de respecter l’auteur, son public et la librairie qui l’accueille afin que la rencontre se passe au mieux dans une atmosphère conviviale et sans jugement. » 

Le respect est un mot assez incongru lorsque ce dessinateur publie sur son Facebook des dessins sexistes et faisant l’apologie de la violence faites aux femmes. Le respect est encore incongru quand il met en scène un bodybuildé au crâne rasé dont le passe temps préféré est de taper sur les antiracistes, les femmes et ceux et celles qu’ils appellent « gauchistes ». La justification de Marsault, l’humour. L’humour n’est pas et ne sera jamais une excuse pour faire l’apologie de violences sexistes et racistes. Nous n’oublions pas aussi qu’il a a appelé au harcèlement d’une militante féministe sur les réseaux sociaux.
Même s’il refuse ce qualificatif Marsault est d’extrême droite et Legend BD se fera donc le porte voix de l’idéologie nauséabonde de Marsault et de ses dessins.  Enfin, pour rappel, Marsault est édité dans la même maison d’édition que Laurent Obertone qui a rédigé une ode à Breivick et fut invité par Ménard à Béziers et loué par Marine Le Pen. 
Marsault se réfugie derrière l’humour pour répandre la haine de l’autre et des idées que nous combattrons toujours. Pour Alternative Libertaire, ce dessinateur n’est pas le bienvenu à Orléans.